Une ville industrielle chinoise va s’implanter au Maroc

By on 30/03/2017
Maroc, Chine, Tanger, ville industrielle

Le groupe chinois Haite vient de signer une convention avec le Maroc pour créer un immense site industriel regroupant plus de 200 entreprises chinoises.

 

En discussions depuis plusieurs mois, le gigantesque projet de création d’une « ville industrielle » chinoise au Maroc vient d’être officialisé lors d’une cérémonie présidée par le roi Mohammed VI. Baptisée « Cité Mohammed VI Tanger Tech », cette cité est le fruit d’une collaboration entre le groupe chinois Haite et le groupe marocain BMCE Bank.

 

Le site sera bâti sur une surface de 2 000 hectares, accueillera 200 entreprises chinoises et créera près de 100 000 emplois directs et indirects. Le projet nécessitera l’injection de plus de 930 millions d’euros et aura comme objectif d’assurer la « construction d’un pôle économique capable de générer 100.000 emplois, dont un minimum de 90.000 emplois bénéficiera aux habitants de la région de Tanger »

 

Le Maroc se développe via Tanger

 

Si la région de Tanger a été choisie, ce n’est pas sans raison. Depuis plusieurs années à présent, le pouvoir marocain œuvre pour relancer le filon industriel près de cette ville qui abrite plus d’un million d’habitants. Car Tanger veut se positionner comme un véritable hub économique et industriel entre la zone Méditerranée, l’Atlantique et l’Europe. Le secteur industriel y est de plus en plus développé avec des poids lourds de l’automobile comme Renault et de l’aviation civile comme Boieng qui y ont implanté des sites de production en zone franche.

 

L’arrivée d’un puissant groupe chinois dans la région va ainsi dans ce sens, le ministre de l’Industrie marocain expliquant que « Les opérateurs économiques chinois sont à la recherche de plateformes compétitives. Et ils ont choisi le Maroc comme l’une de ces plateformes« .

 

Les travaux débuteront courant 2017 et s’étaleront sur une dizaine d’années, suite à quoi « L’investissement total des entreprises dans la zone après dix ans atteindra 10 milliards de dollars« .

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *