Sous pression, UberPOP rentre aux stands

By on 04/07/2015

Le service UberPOP, sujet de vives controverses en France, vient d’être suspendu par sa maison mère.

Uber abandonne : l’entreprise américaine de VTC a déclaré ce vendredi 3 juillet qu’elle suspendait dans l’Hexagone son service UberPOP, lequel étant à l’origine ces dernières semaines du renvoi de deux de ses dirigeants devant le tribunal correctionnel et du vif émoi des chauffeurs de taxi.

Le service sera ainsi suspendu dans l’attente d’une décision du Conseil constitutionnel qui interviendra en septembre prochain.

Les récentes manifestations des taxis teintées de violences seraient à l’origine de cette décision, précise Uber via son communiqué.

En revanche, l’entreprise ne donne aucune information au sujet du renvoi en correctionnelle le 30 septembre de deux de ses dirigeants, le directeur général pour la France, Thibaud Simphal, et le directeur pour l’Europe de l’Ouest, Pierre-Dimitri Gore-Coty. Ces derniers comparaîtront pourtant dans des affaires en rapport avec UberPOP regroupant des faits de pratique commerciale trompeuse, complicité d’exercice illégal du métier de chauffeur de taxi et traitement illégal de données informatiques.

La loi Thévenoud du 1er octobre 2014, encadre les services de type UberPOP, Heetch ou encore Djump, et depuis sa mise en application, les sanctions se sont durcies, ce qui a donné une perquisition au siège d’Uber à Paris. De son côté, l’entreprise conteste la loi, la maison mère de l’autre côté de l’Atlantique a d’ailleurs déposé deux plaintes contre la France auprès de la Commission européenne afin de tout bonnement faire annuler le texte.

En France, un verdict décisif devrait tomber en septembre prochain, Uber ayant réussi à obtenir la transmission au Conseil constitutionnel d’une question prioritaire de constitutionnalité portant sur le service UberPOP, qui rassemblerait pas moins de 500.000 utilisateurs fréquents dans le pays.

About Rémi Evrard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *