Vers la fin des 35 heures ?

By on 28/01/2016

En déplacement à Davos pour le World Economic Forum, Emmanuel Macron a envoyé un signal positif aux patrons français en annonçant « de facto » la fin des 35 heures. De quoi relancer l’économie en France ?

Avec une politique ouvertement social-libérale, le gouvernement Valls entend relancer l’économie en France via notamment une série de coups de pouce destinés aux entreprises. Après l’éventualité envisagée de concevoir un contrat de travail plus souple et après avoir mis en place une baisse des charges et un crédit d’impôts, le sujet du moment est de se pencher sur la durée légale du temps de travail. Et pour ce faire, Emmanuel Macron prend le sujet par l’angle des heures supplémentaires dont il entend remettre en question leur majoration actuelle. Le projet de réforme du droit du travail qui sera par ailleurs porté par Miriam El Kohmri la ministre du travail consiste à passer de 25% de majoration à 10% voire moins.

 Des accords internes en entreprise

Emmanuel Macron penche d’un côté pour une majoration qui irait donc largement en-dessous de 10% et de l’autre pour un système de votes internes à chaque entreprise qui ne nécessiterait pas la majorité des voix mais 30% tout au plus. De la sorte, la majoration des heures supplémentaires serait rapidement abaissée voire supprimée car en passant de +25% à +5% de majoration, le coût du travail sera diminué et le nombre d’heures légales « de facto » augmenté. Une manière habille pour le ministre le de l’économie de rendre les entreprises françaises plus compétitives. Reste que ce projet de loi fait grincer les dents de bon nombres de syndicats et que Manuel Valls a déjà tenté de calmer le jeu en indiquant que le projet de loi bientôt présenté devant les députés n’irait pas en-deçà de 10% de majoration. La fin des 35 heures semblent tout de même déjà actée.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *