Total, futur fournisseur d’électricité

By on 21/06/2016

Total vient de faire l’acquisition de la compagnie belge Lampiris. Un rapprochement stratégique qui lui permet d’investir le marché de l’électricité tout en travaillant son image.

 

La compagnie pétrolière Total sent très certainement le vent tourner, le pétrole connaissant d’une part un baisse très nette de son niveau rémunérateur et n’étant plus en odeur de sainteté dans la société française, surtout depuis la COP21. L’annonce du rachat de la société belge, spécialisée en gaz mais surtout en électricité « verte », permet ainsi à Total de se redéployer quelque peu sur le créneau de l’électricité. Il faudra ainsi compter sur un troisième poids lourds sur le marché de la fourniture d’électricité en France : EDF, Engie et donc Total.

 

Si le montant de l’acquisition n’a pas encore été rendu public, Total réalise un joli coup double voire triple avec l’opération. Le groupe se dote d’un nouveau portefeuille d’activité vecteur de croissance, il prépare l’avenir en contrebalançant le déclin du pétrole et il travaille son image de marque. Car Lampiris est un fournisseur d’électricité « verte ». Même si le grand public ne dispose d’aucun moyen pour le moment d’attester de l’authenticité de l’aspect « vert » de l’électricité que délivrera bientôt Total, le label est en soi bénéfique. La bonne image de marque sera alors automatiquement accolée à Total, qui ne va pas bouder son plaisir.

 

Pour autant, les consommateurs français pourront bénéficier d’une bataille concurrentielle à trois entre EDF, Engie et Total qui permettra de dynamiser le marché, de faire baisser les tarifs et d’augmenter la gamme de services associés. A moins qu’ils ne s’entendent sur les prix à l’image des FAI et opérateurs de téléphonie et que le consommateur ne s’y retrouvent pas plus que ça.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *