Edouard Philippe annonce une série de mesures en faveur du pouvoir d’achat

By on 19/03/2019
Edouard Philippe, Macro, pouvoir d'achat

Edouard Philippe a profité de sa venue au dixième anniversaire de l’Autorité de la concurrence pour annoncer plusieurs mesures en faveur du pouvoir d’achat.  

Qualifiant de “gendarme du pouvoir d’achat” l’Autorité de la concurrence, Edouard Philippe a profité de sa venue au dixième anniversaire de l’institution pour annoncer plusieurs mesures. Des mesures destinées à libérer le pouvoir d’achat des Français. Elles portent sur trois domaines en particulier. Le Premier ministre compte s’attaquer à “ces dépenses dont on ne peut pas se passer et dont chaque hausse injustifiée s’apparente à un impôt caché”.

Les pièces détachées automobiles, les syndics de copropriété et le permis de conduire, voilà les trois chantiers auxquels Edouard Philippe veut s’atteler.

Le pouvoir d’achat selon Edouard Philippe

Le Premier ministre souhaite libéraliser ces trois domaines. Pour les Français, l’avantage sera de faire jouer la concurrence et donc d’aller au mieux offrant.

Concernant les pièces détachées automobiles “le constructeur bénéficie de l’exclusivité de la vente”. Le Premier ministre souhaite siffler la fin de la partie de la loi d’orientation des mobilités (LOM) : « Nous le ferons progressivement et en lien avec les professionnels : d’abord sur les phares, les vitres et les rétroviseurs puis sur les pièces de carrosserie ». Des “pièces de seconde main” seraient alors disponibles.

Autre point : les tarifs des syndics de copropriété. L’exécutif souhaite les encadrer plus strictement et faire la chasse aux tarifications abusives.

Enfin, pour ce qui est du coût du permis de conduire, Edouard Philippe a retenu la proposition de la députée Françoise Dumas. L’idée serait de lancer un “comparateur de permis de conduire”. Un bon levier pour faire mécaniquement jouer la concurrence et faire baisser les prix.

D’autres chantiers seraient par ailleurs à l’étude, à commencer par le secteur de la santé : la baisse des tarifs des laboratoires d’analyse, la vente en ligne de médicament et autre résiliation des contrats de mutuelle complémentaire en cours d’années.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.