Le confinement impacte moins l’économie française qu’au printemps

By on 25/11/2020
confinement

Pour l’Insee, ce deuxième confinement est un peu moins nocif pour l’économie française que lors du premier acte.

Ce deuxième acte du confinement est moins nocif pour l’économie française que le premier. C’est le constat que vient de dresser l’Insee qui s’est penché sur la question. L’institut planche ainsi sur une baisse de 13% du PIB de la France en ce mois de novembre en comparaison avec le niveau de septembre et d’octobre notamment.

On est effectivement bien loin des 30% de chute du PIB du mois d’avril dernier même si plus de 300 000 entreprises sont actuellement fermées. Le secteur de l’hôtellerie-restauration est le plus visible d’entre eux, les conséquences pourraient être catastrophiques avec 40% à 50% de faillites. A l’inverse, l’industrie, les services et le bâtiment tournent à plein régime ou presque, n’étant pas handicapés par les restrictions sanitaires.

Mais l’Insee rappel tout de même que le mois de décembre s’annonce crucial, comme chaque année, car il représente la période durant laquelle la consommation des ménages part en flèche. L’enjeu pour l’exécutif est alors de permettre une réouverture des commerces à compter du 1er décembre, faute de quoi, le PIB chuterait dans des proportions bien plus importantes qu’en ce mois de novembre.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.