Télétravail : quand les millenials n’en peuvent plus !

By on 18/02/2021
télétravail-millenials

Une étude démontre que les millenials vivent particulièrement mal le télétravail contraint et forcé par la pandémie.

Frustration et perte de repères sont les deux sentiments qui priment vis-à-vis du télétravail de la part des jeunes de moins de 35 ans. Selon une étude de Abbyy, “près des deux tiers des moins de 35 ans déclarent que les process mis en place par leur entreprise rendent leur travail plus ardu, alors que seulement 36% des 55 ans et plus partagent ce constat”.

L’étude s’est penchée sur plusieurs pays : Allemagne, France, Royaume-Uni et Etats-Unis. Elle démontre qu’en dépit d’une grande facilité de la part des millenials à utiliser les outils du numérique, ces jeunes pas comme les autres trouvent que le télétravail est une perte de temps, pour 85% d’entre eux.

Pour Christophe Nguyen, psychologue du travail . “C’est un préjugé d’affirmer que les jeunes sont digital natives, hyper flexibles, indépendants, et veulent travailler de cette façon qui paraît moderne. Ils sont en perte de repères puisqu’ils n’ont pas eu le temps de s’acculturer à l’entreprise, d’intégrer ses codes et ceux du métier, d’acquérir des certitudes que d’autres travailleurs plus anciens ont pu transposer en télétravail.”

Pire encore, 70% des jeunes travailleurs sont en détresse psychologique, soit deux fois plus que leurs aînés (50-59 ans) d’après un récent sondage d’OpinionWay

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.