Le marché de l’économie collaborative n’en finit pas de croître

By on 26/05/2015

Encore embryonnaire il y a quelques années à peine, l’économie collaborative affiche un chiffre d’affaires considérable pour 2014 et devrait tout simplement exploser d’ici une dizaine d’années, multipliant par plus de 20 la note totale. De nombreux pans de l’économie sont concernés. Le cabinet de conseil Pwc annonce même un taux de croissance de l’ordre de 63 % par an pendant 10 ans.

Avec un joli chiffre d’affaires de 15 milliards de dollars en 2014 aux Etats-Unis, l’économie collaborative se portait déjà bien. Mais ce n’est rien en comparaison avec les prévisions particulièrement impressionnantes publiées récemment par Pwc : le marché pèsera en 2025 non moins de 335 milliards de dollars. Soit un chiffre d’affaires multiplié par plus de 20 en dix ans à peine. De quoi faire pâlir de jalousie de nombreux secteurs.

L’étude de PwC s’intéresse certes au marché américain, mais ce qui se passe aux Etats-Unis finit par arriver en Europe et en France avec quelques années de décalage.

Signe de l’extrême dynamisme de ce marché et de ces nouveaux modes de consommation, Airbnb, un des leaders du secteur spécialisé en locations de logements type vacances entre particuliers, a déjà dépassé le géant de l’hôtellerie Hilton. Affichant un taux de remplissage, de nuitées en l’occurrence, 20 % supérieur : 10 millions de réservations pour 20 millions de voyageurs, 1 500 personnes employées et une présence dans les 20 plus grandes villes du monde.

L’étude du cabinet Pwc annonce par ailleurs que 4 grands secteurs vont bénéficier d’ici 2025 d’une croissance impressionnante : la finance collaborative (prêts entre particuliers) et le recrutement en ligne connaîtront des taux de croissance respectifs de 63 % et 35 % par an mais aussi le logement (+31 %) et l’autopartage (+23 % par an).

Le transport collaboratif est un autre secteur qui concentre un intérêt majeur aux yeux des particuliers : près de 10 % des Américains ont déjà opté pour un tel service et ils sont 56 % à le faire en raison du prix attractif de la solution. Uber, le porte-étendard du secteur, est aujourd’hui présent dans 280 villes et 55 pays. En France, l’application représente plus d’un millions d’utilisateurs actifs et 4000 chauffeurs VTC. Sa croissance a été multipliée par 10 en un an dans l’Hexagone.

Pour autant, d’autres activités ne seront pas en reste comme les médias, 46 % des Américains détenant un compte de streaming ont déjà partagé leurs identifiants de connexion.

Un concept fort qui fédère de plus en plus

L’économie collaborative repose donc sur l’échange ou le partage de services : louer un appartement pour des vacances, proposer du covoiturage, bénéficier d’un service de taxi de particulier, mettre à disposition ses identifiants personnels pour des sites internet de streaming, etc. Tous les principaux secteurs de l’économie sont désormais concernés par cette nouvelle pratique : l’hébergement avec des poids lourds comme Airbnb, les transports de particuliers avec UberPop, le covoiturage avec BlablaCar, les loisirs, les médias, la communication…

Et si cette nouvelle forme d’échanges intéresse un nombre croissant de personnes à travers le monde, c’est en raison de plusieurs facteurs cumulés : la crise économique qui a poussé beaucoup à revoir leurs dépenses à la baisse mais également la mise en avant de notions fortes telles que la convivialité, la simplicité, l’aspect plus direct et moins formel que les services traditionnels.

Un nouveau visage de l’économie voit le jour grâce à l’expansion de l’utilisation des plateformes internet et autres applications mobiles. Un mouvement qui est entrain de s’inscrire durablement dans la société et qui propose une alternative très attractive à l’économie classique.

About Julie David

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *