Brexit : l’économie britannique tient bon

By on 26/09/2016

Les plus sombres prévisions pour l’économie britannique ne sont finalement pas en train de se réaliser. Malgré quelques remous, la Grande Bretagne s’en sort finalement bien après le Brexit.

Passés les premiers mois consécutifs au Brexit qui ont entraîné une chute du cours de la livre face au dollar et à l’euros et un ralentissement de la bourse, l’économie britannique s’en sort pour le moment plutôt bien. Une économie qui dans certains cas même s’en trouve ragaillardie : la demande intérieure est ainsi en hausse. Une consommation intérieure en bonne forme avec notamment une hausse des ventes au détail de près de +1,5% en volume, soit une belle augmentation de près de 6% sur un an tout de même.

En parallèle, les touristes étrangers, qui bénéficient d’un meilleur pouvoir d’achat causé par la baisse de la Livre, ont également largement contribué à l’embellie de l’économie intérieure.

Bons chiffres pour l’emploi également

Une demande intérieure en hausse donc mais également une baisse des demandeurs d’emploi. Leur nombre a ainsi diminué de près de 9 000 tandis que les prévisionnistes planchaient sur une hausse de 10 000 nouveaux demandeurs. Résultat : le taux de chômage est resté des plus stables entre avril et juin 2016, de l’ordre de 4,9%. Cerise sur le gâteau, les rémunérations continuent même d’augmenter à un rythme de 2,4% par an. Et ce n’est pas fini puisque la production industrielle a connu sa plus forte croissance depuis 1999.

Même si la monnaie a perdu entre 10 et 15% de sa valeur, ce qui constitue le principal enjeu pour les années à venir, force est de constater que la Grande-Bretagne s’accommode à merveille de sa sortie de l’UE.

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *