Les obligations vertes financeront le super-métro du Grand-Paris Express

By on 08/10/2019
obligations-vertes-grand-paris

Des obligations vertes permettront de couvrir les besoins en financement complémentaire du super-métro dans le cadre du Grand-Paris Express.

Dans la nécessité de trouver des financements complémentaires au crédit, la Société du Grand Paris (SGP) propose des placements basés sur des obligations vertes. Car pour couvrir les besoins de la construction du super-métro, non moins de 35 milliards d’euros seront nécessaires, en plus des prêts de la Banque européenne d’investissement (BEI) et de la Caisse des Dépôts.

Thierry Dallard, le président du directeur de la SGP explique à cet égard : “Les lignes de crédits ouvertes par la BEI et la CDC ne peuvent couvrir qu’une toute petite partie des besoins de financement. Nous devons donc rechercher une couverture globale du financement, et cela en privilégiant les crédits les moins chers possibles. Les émissions obligataires nous permettent de répondre à cet objectif. Toutes nos émissions seront par ailleurs des green bonds, produits financiers de plus en plus recherchés. À ce jour, nous sommes même les seuls émetteurs à pouvoir affirmer que la totalité de nos émissions, soit 35 milliards d’euros, seront vertes.”

Et la technique fonctionne déjà et séduit nombre d’investisseurs internationaux puisque sur la première enveloppe de 4,75 milliards d’euros de green bonds émis, 60% sont des investisseurs étrangers. Mieux encore, comme le confie Thierry Dallard “ Grâce au poids de nos émissions, la France est devenue la première émettrice de green bounds devant les États-Unis.”

About La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.